L'Atelier du passage Hoche





Septembre 2008

Le 14 passage Hoche avait une mauvaise réputation. Cette parcelle de 80 mètres carrés, abandonnée, était devenue une véritable décharge sauvage. Aux besoins d’assainissement s’ajoutait celui de la construction d’une clôture, pour éviter les récidives.

De ces nécessités, nous avons fait le point de départ d’un projet de sculpture fonctionnel : une fresque colorée qui crée un nouvel espace à ciel ouvert.

Durant tout le mois de septembre 2008 nous avons été sur site pour réaliser cette architecture. Tous les jours nous croisions des habitants du passage Hoche et des riverains ; ce temps du chantier était aussi un temps de rencontre, de concertation, de définition des usages à venir de cet espace qui n’appartenait encore à personne. Ce que nous avons compris c’est que ce lieu devait rester fermé tout en restant accessible à des groupes pour des projets en lien avec l’avenir du chantier de la ZAC du Plateau. Nous en avons fait un espace d’atelier. Régulièrement nous y organisons des visites et y travaillons avec des classes des écoles Maurice Thorez et Anton Makarenko, des étudiants de l’EPSAA, et de l’école des beaux-arts. Pensé comme un observatoire de la ville en transformation, sa construction a marqué le prémisse de celle de l'Atelier/Trans 305 situé, lui, au milieu du chantier de la ZAC du Plateau, à quelques centaines de mètres du passage Hoche.






Copyright textes et photos (sauf mention) Stefan Shankland - tous droits reservés
Réalisation du site internet : Tawan Arun, graphiste